Accueil

Monter la garde contre l’oubli!

Les historiens disent qu’au Québec, entre 1850 et 1960, il y eut plus de 5 000 écoles de rang. En 1960, il y en avait encore plus de 500 qui accueillaient des enfants et cette même année, il s’en est construit dix autres.

 

Mais on avait commencé à les fermer en raison des services réduits que l’on y offrait (souvent, pas d’eau courante, chauffage au bois, exigüité et vétusté des lieux, etc.). Certaines «maisons d’école» ont été transformées en résidences, d’autres en hangar; plusieurs furent démolies. Aujourd’hui, elles ont presque toutes disparues.

 

Heureusement, une petite poignée d’entre elles ont survécu, entre autres à Rivière-Ouelle dans le Bas Saint-Laurent, à Authier en Abitibi,  au «Village québécois d’antan» à Drummondville, à Sainte-Sabine (près de Bedford) en Montérégie et à Saint-Christophe d’Arthabaska dans les Bois-Francs. «La Maison d’école du rang Cinq-Chicots» est là depuis 1988 «pour monter la garde contre l’oubli» de ce qui fut le lot de dizaines de milliers d’écoliers et de milliers de «maîtresses d’école».

 

L’Association québécoise des Amis du patrimoine, née du désir de ses fondateurs de mieux faire connaître et apprécier le patrimoine d’ici, a sauvé cette école du pic des démolisseurs, l’a restaurée et en a fait un véritable centre de conservation et de mise en valeur du patrimoine scolaire des écoles de rang d’autrefois.

 

Pour «monter la garde contre l’oubli».